Embedded weblog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi, septembre 7 2010

M2M, domotique, drogue

Chers lecteurs, je vous ai délaissé. Alors pour me faire pardonner, voici un article, publié en décembre 2009, qui vaut son pesant de noix de coco. Un article qui mêle M2M, domotique, réseaux sociaux. Un article qui prouve qu'il vaut mieux rien dire que de raconter des conneries -- quoique, ça fait bien rire. Du vrai bullshit. Je demande "le rôle des objets et le rôle des hommes". Extraits choisis :

l’une des premières manifestations de l’”internet des objets” est la multiplication de “connecteurs”, qui prennent des signaux venus des capteurs tels qu’ils sont, hétérogènes, et les envoie vers le réseau. Ces connecteurs font le lien entre le monde analogique, ou le monde très spécifique des capteurs industriels, et les protocoles communs des réseaux d’aujourd’hui. Le monde devient du coup plus bavard. C’est ainsi que se construit l’internet des objets.

Des créatures rejoignent l’internet.

Ce que montrent ces projets, c’est qu’ils émergent d’initiatives très décentralisées. Comme l’internet social, l’internet des objets peut déplacer les centres de pouvoir.

Les choses sont nos amies.

Il faut toujours concevoir les choses en regardant leurs conséquences

Autre changement notable à prendre en considération avec l’arrivée de l’internet des objets, c’est que tout objet va devenir adressable, cherchable, “scriptable”, c’est-à-dire capable de supporter des scripts, des instructions et devenir commande. Nos villes vont devenir des réseaux temps réels qui vont nous offrir d’innombrables nouvelles possibilités.

“Le fait de rendre nos activités, nos localisations, nos intentions visibles dans l’espace urbain n’est pas neutre, c’est problématique”

toute extension est aussi une amputation

Oui, ça laisse songeur sur les ravages des champignons.


(merci à l'université Paris 3 pour avoir proposé hier, lors du concours de sélection du master édition, ce collier de perles ; je leur indique par ailleurs que trouver la source originelle et citer le nom de l'auteur quand on recopie l'intégralité d'un article est un minimum : ce n'est pas "LeMonde" -- qui plus est dans sa version web --, mais Internet Actu, et les auteurs de l'article, et donc de certaines de ces citations mémorables, sont Hubert Guillaud et Daniel Kaplan)

vendredi, mars 5 2010

le vendredi c'est permis

The $5 Guerrilla User Test est un article proprement hilarant mais on ne peut plus sérieux : il expose une manière simple de tester ses créations logicielles sans avoir à embaucher un crétin, ou quelqu'un qui "pense crétin" afin de rendre le programme "idiot-proof" "user-proof". L'idée de base est qu'en réalité, l'utilisateur n'est pas stupide, il est juste distrait en permanence, et ne porte pas attention à ce qu'il fait (OK, il y en a qui sont vraiment stupides, mais gardons foi en l'humanité -- c'est notre vivier de clientèle potentielle après tout). Embaucher un fonctionnel pensant stupide n'est donc pas la bonne solution : la seule chose que cela va créer, c'est une interface ultra-simplifiée qui ne fera pas ce qui est attendu, et deviendra à terme une insulte à l'intelligence (ça me rappelle...). En revanche, le "$5 guerrilla user test" propose d'aller voir de vrais gens de tous les jours, mais dans un état entre la concentration et la distraction.

Pour cela, il suffit d'aller dans le bar d'en face (pour nous : le Washington ou le Bowler ; faudra se re-renseigner après le déménagement), et d'aller vers la bonne personne qui semble ouverte pour tester le logiciel (l'article propose tout un tas d'astuce pour repérer les bonnes personnes -- personnellement j'aurais plutôt tendance à aller vers la gent féminine, mais je n'aime pas beaucoup les blondes), pour lui proposer une bière en l'échange du test (d'où les 5$ -- notez que la bière vient en récompense après, logique, ce qui implique de choisir une personne déjà "installée"). La technique d'approche est aussi longuement exposée (retours d'expérience en commentaires, aussi). Les résultats sont paraît-il exceptionnels. À quand des sessions de Linshare ou d'OBM dans les bars ? (on pourrait installer une distributeur de bières sur le stand de solution Linux, sinon... Je suis sûr d'emporter l'adhésion de beaucoup de geeks linagoriens)


disclaimer: l'auteur de ce billet ne boit que du lait fraise ; à consommer avec modération, l'abus de génie logiciel est mauvais pour la santé

update 10 minutes plus tard: on me fait déjà remarquer qu'en France, surtout à Paris, ce serait plutôt autour de 8€ le test (le cours de la bière est bien supérieur)

vendredi, novembre 20 2009

Linux is evolution, not intelligent design

Les manchots, viennent de découvrir les scientifiques, ont un cycle d'évolution beaucoup plus rapide que ce que l'on pensait (via Phersu).

D'un autre côté, parmi les geeks, on le savait déjà.

(la citation en titre est de Linus Torvalds)

vendredi, octobre 23 2009

oui, non, 42

PgAdmin, version windows (oui, je sais, mais le client est roi -- oui, je sais aussi), m'afficha un jour ce message :

Je ne compris point sa portée jusqu'à ce message de windaube 2003 serveur, alors que je faisais un glisser-déplacer depuis le gestionnaire de fichiers vers le bureau :

Voilà un abyme de perplexité dans lequel je fus sans ménagement jeté. Oui, non ? 42 !

(il semblerait qu'il faille interpréter ce message selon : "je veux copier/déplacer" / "je ne veux pas" ; et qu'on ne vienne pas me demander à quoi ça sert !)

mardi, septembre 9 2008

la macro comique du jour

C'est dans la compilation du kernel Linux, section "Device Drivers"->"Memory Technology Device (MTD) support" :

Enable chip ids for obsolete ancient NAND devices (MTD_NAND_MUSEUM_IDS)

vendredi, septembre 5 2008

le Tux de Linagora victime de la canicule

Et pourtant, il ne faisait pas bien chaud, cet été. Mais il est bien connu que le manchot pygmée est habitué à des températures bien plus basses... Voilà donc deux photos de lui avant, très fier et dans le faste :


Et le voilà à présent, tout fondu :


Pour cause de restriction budgétaire (une demande d'achat a tout de même été émise), le cahier de condoléances est ouvert en commentaires.




update 17h26: C'est un miracle !! Mieux que J-C, Tux n'aura mis que 30 minutes à ressusciter !!


Bon, va falloir réussir à le sortir, maintenant...  :)

lundi, juillet 7 2008

on a enfin trouvé une utilité à Perl !


Oh le joli cale meuble que voilà !