Embedded weblog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi, juillet 2 2012

résurrection semestrielle

Il y a pas mal de temps déjà, j'ai tenté Google+ : l'expérience confirme que le format convient très bien aux petites incursions communicatives. De fait, j'ai encore une fois abandonné ce blog. Bref, on peut surtout me retrouver sur Google+.

Mais force est de constater que cela fait pas mal de temps que je n'ai pas écrit quelque chose de copieux par ici. C'est que je compilais pas mal d'infos (et que j'avais quelques dissert' en droit à écrire, aussi). Il est temps d'en faire une restitution...

dimanche, janvier 15 2012

Linacs

Et voilà, j'ai effectivement quitté Linagora. C'est acté depuis le 1er janvier : une nouvelle page qui se tourne. Et je fonde donc ma propre société : Linacs (ou encore Linacs consulting, ça dépend de mon humeur). Les statuts ne sont pas encore déposés, mais la marque, elle, est bien enregistrée depuis deux mois environ — je suis donc protégé pour 10 ans. En fait, pour les attentifs, la nouvelle était quelque peu spoilée par la 4e de couv' de mon bouquin (voir le prochain billet) : à cause d'un problème de désynchronisation (merci l'administration française®...), l'annonce "indirecte" de création de ma société a donc fuité, puisque le livre était déjà sous presse.

Linacs, ça va être moi et moi-même. J'ai mis longtemps, à me demander si oui ou non je ferai ça. J'avais d'autres projets, en fait, mais quelques aléas repoussent de trois à quatre ans, peut-être sous une autre forme. J'ai cherché des postes de management, on m'a fait une super-offre dans une jeune SSII qui est devenue un très bon partenaire (une SSII de gens honnêtes, si si !), mais voilà : je n'ai plus envie de salariat. Tout simplement. Et je veux lancer quelque chose de nouveau, où j'aie les coudées franches. Et je veux pouvoir dire : ok, je suis fatigué, là (ou j'ai un partiel à réviser... Parce que je suis étudiant en droit, aussi, à présent), hop, une semaine off. Et je veux pouvoir dire aussi : "weekend, deux heures du mat' ? Parfait pour bosser" (il est de notoriété commune que je vis beaucoup mieux la nuit que le jour, surtout le matin — qui devrait être illégal —, et que ma période de sur-productivité est entre 23h et 3h du mat' — malheureusement assez incompatible avec la vie en société).

Bref, tout cela n'explique pas vraiment la désertion de ces lieux (ou du moins de l'ancien, le blog Lina). En fait, c'est tout bête : on me l'a demandé. "On", c'est l'inspection du travail : ils sont frileux, ces braves gens, mais ils trouvaient que ma liberté de ton pouvait nuire à mon statut de DP et secrétaire du CE. C'est très bête, et ma direction ne m'a jamais embêté sur ce point (vraiment pas !) ; il n'empêche que j'ai obtempéré, question politique, en somme.

Voilà donc comment je n'ai pas tenu de compte-rendu du salon RTS ; mais Yoann Suclo en avait fait un très bon compte-rendu, notamment de ma conférence (j'avais aussi modéré celle de l'après-midi). Je n'avais rien reporté non plus de Solutions Linux, où il n'y avait en fait pas grand chose pour l'embarqué. Il y a environ 3 mois, le nouveau salon Mobile-IT était plus intéressant, déjà (je trainais du côté du stand des amis de GenyMobile). Plus récemment, il y a eu les 4e assises de l'embarqué, où j'ai pu prendre beaucoup de notes, ça ferait un compte-rendu fleuve. J'ai aussi assisté à un tas de conf' sur le numérique, mais aucun rapport avec l'embarqué. En décembre, c'était l'Arm European Technical Conference, parfait pour le réseautage, revoir du monde, se tenir au courant des dernières technos sur le marché.

Bref, reprenons les bonnes habitudes. Il y a beaucoup à construire. Et comme le but de ma société va être de conseiller autour des projets faisant intervenir Linux embarqué, ce blog pourrait bien me servir à publier des articles un peu complexes, travaillés, fouillés, et surtout originaux. Un mélange entre prise de parole personnelle et contenu éditorial, en somme.

Encore un défi !

samedi, décembre 24 2011

nouveau départ

Avec la fermeture de l'ancienne adresse, ne pensez pas que j'aie abandonné le blogage professionnel. Même si plus rien n'avait paru ici depuis bien longtemps, pour des raisons que j'expliquerai certainement dans les prochains billets (d'ici une ou deux semaines). Dans tout le cas, ce qu'il faut retenir c'est : mettez à jour vos fils RSS, c'est reparti !

jeudi, juin 26 2008

First time

Mais pas first timer pour autant (chouette, l'ami dotclear, y'a vraiment des gens bizarres qui utilisent wordpress ?). Peu importe, lancement de mon nouveau blog à la mode. Mais c'est qu'on ne m'avait rien dit ! On fait des barcamps où ça ne parle pas technique (au secours !! :) ), ça décide des trucs hyper-chouettes (une plate-forme de blogs ? Un planet ? Pas tout compris à ce niveau, j'espère qu'on pourra m'éclairer, je n'ai pas trouvé non plus des archives correctes remontant à plus d'un mois), et.... bah comment ça se fait qu'on n'est pas au courant, par ici ? (je veux dire : au fin fond du couloir, à gauche, au fond encore)

Du coup, je ne sais même pas si les écrits sont publics, s'il y a une ligne éditoriale, rien rien rien (mis à part que j'ai accepté des conditions d'utilisation qui se résumaient à.... "conditions d'utilisation", me voilà bien avancé). Je ne sais pas si je peux insulter un client psychédélique (mais nooooon, ça n'existe pas voyons), si je peux parler de mon chat (ouf, j'en ai pas), ou juste traiter de la migration des manchots (libres, s'entend). On essaiera de donc de faire quelque chose de sympa et geeky -- pour être super-original.

J'ai donc pondu quatre catégories au pif : "Linagora", qui traitera de la boîte en général ; "linux", qui parlera manchot (parce que les démons de toute façon, c'est le mal) ; "bons plans", qui pourra renseigner par exemple sur les sorties culturelles à ne pas manquer (sous peine de devenir plus bête, ou de le rester, au choix) ; et finalement, "nawak", soit le garbage collector de service (on pourra y parler de démon, donc, rien n'est perdu !). A voir si d'autres catégories plus générales ("informatique", "libre", que sais-je) ne seront pas crées plus tard.

On l'aura compris peut-être déjà plus haut, ici, ça trollera. Parce que c'est le bien. Des études scientifiques ont montré les bienfaits du troll sur le fonctionnement naturel de l'organisme, c'est comme le bifidus actif, ça vide (hum, le bon goût sera aussi optionnel). Sauf si les conditions d'utilisation l'interdise, auquel cas la censure sera impitoyable, et toute personne disant du bien d'Ubuntu, de BSD, de Solaris, ou du mal de SuSE sera châtié et réduite au silence. Qui a parlé d'informatique ''libre'' ? :)